Prévoir le temps à partir de son baromètre

Baromètre anéroïde

Partager :Share on Facebook175Share on Google+0Email this to someone

Vous avez en votre possession un baromètre mais vous ne savez pas comment interpréter les informations qui y sont affichées ? Ou bien vous êtes dubitatif quant à sa fiabilité car celui-ci affiche « tempête » alors qu’il fait un grand beau temps dehors ?

Cet article a pour but de recenser les éléments importants à prendre en compte pour bien utiliser votre baromètre domestique afin d’être en mesure d’effectuer vos propres prévisions. Prévoir le temps à partir d’un baromètre ne consiste pas à lire bêtement la tendance indiquée par cet instrument. Ce n’est pas aussi simple que cela en a l’air ! Pour que vous réalisiez des prévisions fiables, il vous faudra de la pratique et de l’expérience.

 

Les principaux types de baromètres

Le baromètre est l’instrument par excellence du météorologue amateur. On en retrouve dans la plupart des foyers sous ses différentes formes. Si certains modèles sont de véritables objets de décoration, il n’en reste pas moins que les baromètres sont avant toute chose des instruments de mesure. Le premier baromètre a été inventé par Torricelli au 17ème siècle en Italie. Ce premier modèle à mercure, assez sommaire, a par la suite été amélioré successivement par plusieurs physiciens de renom comme René Descartes ou encore Blaise Pascal.

Les siècles qui ont suivi ont vu l’apparition de nouveaux types de baromètres de plus en plus perfectionnés. On recense aujourd’hui les modèles suivants :

  • Baromètre à eau
  • Baromètre à mercure
  • Baromètre à gaz
  • Baromètre anéroïdes
  • Baromètre électronique
  • Barographes (baromètres enregistreurs)

 

Depuis quelques années, les baromètres électroniques intégrés dans une station météo domestique ont pris l’ascendant sur les autres modèles. Cependant les puristes et les amateurs d’objets de collection utilisent encore les baromètres anéroïdes et les barographes.

 

Barographe

Barographe – Crédit photo : Tristram Biggs

 

L’importance de l’étalonnage

Si vous souhaitez vous servir de votre baromètre pour faire vos propres prévisions, alors autant bien le régler dès le début. La simple et bonne raison qui vous oblige à passer par cette étape est que la pression est en étroite corrélation avec l’altitude. Plus on s’élève, plus la pression diminue. Cette évolution n’est pas linéaire mais pour vous donner un ordre d’idée, une élévation de 100 mètres à partir du niveau de la mer fait diminuer la pression atmosphérique de 12 hPa. Cela fait une sacrée différence tout de même ! Il est donc important de s’assurer que l’on a bien étalonné son matériel.

Pour les baromètres anéroïdes, la présence d’une vis de réglage à l’arrière de l’instrument va vous permettre de faire coïncider l’aiguille avec la pression ramenée au niveau de la mer. Il vous faudra donc récupérer la pression mesurée pour la station la plus proche de chez vous. Les sites Météociel et Infoclimat fournissent ce genre d’informations avec une bonne couverture du territoire, ce qui devrait répondre à votre besoin sans aucun doute. Une dernière chose à savoir concernant les baromètres anéroïdes : avant chaque lecture, prenez le soin de tapoter légèrement sur le capot pour bien vous assurer que l’aiguille n’est pas bloquée 😉

Les baromètres électroniques demandent eux aussi peu d’efforts pour être convenablement étalonnés. Il suffit juste de renseigner l’altitude à laquelle se situe votre station météo pour que le baromètre applique la correction de lui-même. Je vous conseille le site Géoportail pour obtenir l’altitude de n’importe quel lieu à l’aide de la fonctionnalité de « profil altimétrique ».

 

Relation Pression Altitude

Évolution de la pression en fonction de l’altitude – Météo France

 

Interpréter les fluctuations du baromètre

Plus que la valeur de la pression en elle-même, ce qui importe le plus sont les variations observées pour un laps de temps donné. Plus ces variations sont marquées, plus il est simple de tirer certaines conclusions et plus celles-ci seront fiables.

Une baisse du baromètre de plus de 1 hPa / heure signale l’arrivée du mauvais temps dans les heures qui suivent. Si cette chute est encore plus marquée, cela est signe de coup de vent voire de tempête. A l’inverse, si la pression remonte franchement, c’est que l’amélioration du temps est pour bientôt.

De manière générale, la baisse de la pression annonce l’arrivée du front chaud de la perturbation. Entre ce front chaud et le front froid qui le suit se trouve le secteur chaud où la pression continue de descendre mais à une moindre vitesse. Enfin arrive le front froid avec son ciel de traîne caractéristique sous la forme d’averses qui amorce une remontée de la pression.

Cet enchaînement est un schéma de « cas d’école » mais cela ne se passe pas tout le temps ainsi car un autre paramètre rentre en ligne de compte. Il s’agit de la « situation synoptique » ou situation de grande échelle qui représente les centres d’action (anticyclones et dépressions) en mouvement. En fonction du positionnement du baromètre par rapport aux déplacements des centres d’action, la pression évoluera de manière différente. Un baromètre fait état d’une situation locale et non globale ce qui empêche de tirer des conclusions fiables à tous les coups.

 

Situation Synoptique

Situation synoptique au 21 janvier 1992 – Météociel

 

La méthode Moreux

Pour palier aux faiblesses de la prévision faite à partir du baromètre seul, l’abbé Moreux a mis en place dans les années 1930 une méthode permettant de prévoir le temps des prochaines 24 heures avec une précision de l’ordre de 80%. Dans cette méthode, deux paramètres viennent s’ajouter à la pression atmosphérique : la saisonnalité et la direction du vent.

La différenciation au niveau des saisons permet de prendre en compte le positionnement et la constitution des masses d’air à différentes périodes de l’année tandis que la direction du vent offre la possibilité de distinguer plusieurs types de situations synoptiques. Un vent de sud, par exemple, apportera une masse d’air aux caractéristiques bien différentes de celles d’une masse d’air arrivant par vent de nord.

 

Voici les tables de Moreux pour chaque saison :

Printemps

Direction du vent / BaromètreNordEst / Nord-EstSud / Sud-Est Sud-OuestOuest / Nord-Ouest
> 1020 hPaBeau ou assez beau. Journées chaudes, nuits fraîches; gelées matinales.Beau ou assez beau. Journées douces ou assez chaudes, nuits fraîches; gelées possibles. Beau ou assez beau. Journées chaudes, nuits fraîches.Beau ou assez beau.Beau.
Assez chaud dans la journée, frais la nuit; gelées possibles au petit matin.
De 1013 à 1020 hPaOndées ou giboulées. Températures fraîchesGiboulées.
Journées fraîches, nuits froides; gelées à craindre.
Assez beau ou ondées orageuses. Journées chaudes, nuits un peu fraîches.Ondées ou averses. Températures douces.Nuageux avec ondées possibles; giboulées en montagne. Temps frais.
De 1006 à 1013 hPaOndées ou giboulées. Températures fraîchesOndées ou giboulées avec vent. Temps frais.Pluie ou averses avec un peu de vent. Temps doux.Pluie et vent assez fort. Temps doux.Ondées en plaine, giboulées en montagne. Temps frais.
< 1006 hPaPluie ou neige avec vent. Températures basses.Ondées, giboulées ou averses orageuses; neige en montagne. Vent faible ou modéré. Températures basses.Pluie et vent assez fort. Températures douces.Pluie et vent assez fort. Températures douces.Pluie en plaine, neige en montagne. Temps frais.

 

Été

Direction du vent / BaromètreNordEst / Nord-EstSud / Sud-Est Sud-OuestOuest / Nord-Ouest
> 1020 hPaBeau ou assez beau. Journées chaudes, nuits fraîches.Beau. Journées chaudes, nuits fraîches.Beau, mais orages possibles.
Très chaud le jour, chaud la nuit.
Beau ou très beau. Chaud ou très chaud.Beau. Chaud dans la journée, assez frais la nuit.
De 1013 à 1020 hPaAssez beau, ondées
possibles.
Assez chaud.
Beau ou assez beau avec parfois des averses orageuses.
Chaud ou assez chaud le jour, nuits fraîches
Beau, avec possibilité d'averses orageuses. Assez chaud. Beau, ondées orageuses possibles.
Assez chaud.
Assez beau, mais ondées possibles en montagne. Températures douces.
De 1006 à 1013 hPaOndées ou averses orageuses. Températures douces.Pluies orageuses. Températures douces.Temps lourd et orages avec averses. Chaud.Temps lourd et orages possibles. Assez chaud.Ondées et averses avec un peu de vent. Températures douces.
< 1006 hPaPluie et vent. Températures douces.Pluies orageuses avec un peu de vent. Temps lourd et humide.Averses orageuses et vents violents. Chaud et humide.Orages et averses orageuses. Assez chaud.Pluie à tendance orageuse avec vent. Doux et humide.

 

Automne

Direction du vent / BaromètreNordEst / Nord-EstSud / Sud-Est Sud-OuestOuest / Nord-Ouest
> 1020 hPaBeau ou assez
beau. Chaud le jour. Gelées à craindre la nuit.
Beau ou assez beau. Chaleur modérée. Gelées à craindre.Beau ou assez beau. Assez chaud le jour, frais la nuit; gelées possibles.Beau.
Chaud ou assez chaud le jour, nuits fraîches.
Beau ou modérément nuageux. Chaleur modérée le jour, nuits fraîches; gelées à craindre.
De 1013 à 1020 hPaOndées locales. Températures fraîches.Assez beau, avec possibilité d'ondées. Frais le jour et gelées locales.Nuages modérés; ondées et éclaircies. Assez chaud.Ondées locales et vents faibles. Températures douces.Assez beau, avec ondées locales et giboulées en montagne. Températures douces, parfois un peu fraîches.
De 1006 à 1013 hPaAverses. Temps frais.Ondées en plaine, giboulées en montagne. Temps frais.Nuageux, avec pluies éparses et vent modéré.
Temps doux.
Pluie possible, vent modéré. Températures douces.Ondées en plaine, giboulées en montagne; vent faible. Temps frais.
< 1006 hPaAverses de pluie ou de neige. Temps froid et températures en baisses.Averses orageuses et vent modéré. Temps frais.Pluie et parfois averses orageuses avec vents forts. Températures douces.Pluie et vent fort. Temps doux et humide.Fortes pluies et vent fort, bourrasques de neige en montagne. Temps frais.

 

Hiver

Direction du vent / BaromètreNordEst / Nord-EstSud / Sud-Est Sud-OuestOuest / Nord-Ouest
> 1020 hPaBeau, avec tendance à la brume et au brouillard. Températures fraîches.Beau ou assez beau, un peu brumeux. Journées froides et gelées nocturnes.Beau ou assez beau, parfois brumeux. Températures modérées le jour, nuits froides; gelées possibles.Beau ou assez beau, brumes.
Températures douces ou assez douces le jour; gelées nocturnes.
Beau et un peu brumeux.
Températures modérées le jour; fortes gelées la nuit.
De 1013 à 1020 hPaAssez beau. Giboulées en montagne. Froid.Temps brumeux; giboulées ou neige. Froid.Assez beau à modérément nuageux, avec ondées possibles. Températures douces.Quelques nuages, ondées. Températures fraîches.Modérément nuageux,
giboulées en montagne. Froid.
De 1006 à 1013 hPaNeige ou giboulées. Froid.Neige ou giboulées. Froid.Pluie possible, avec vent fort. Températures douces.Pluie ou neige avec vent. Températures douces.Giboulées ou neige.
Froid.
< 1006 hPaNeige et vent parfois violent. Froid.Giboulées, neige possible; vent modéré à assez fort. Froid.Pluie ou neige fondue, avec vents forts. Temps assez froid, parfois doux. Pluie ou neige fondue, avec vent violent. Températures douces.Pluie et bourrasques, ou neige.
Froid.

Source : Alertes Météo

 

 

La méthode proposée ici est empirique mais a le mérite de couvrir la plupart des configurations possibles avec une fiabilité acceptable même à notre époque. Il y a un siècle, la science n’était pas aussi avancée que maintenant et les prévisions météo étaient effectuées très souvent à partir des dictons. Cette méthode, bien que n’étant pas infaillible, apporte une bonne base pour réaliser des prévisions sans consulter les bulletins météo. Un détail important toutefois : la méthode de Moreux n’est valable que pour l’Europe.

 

Développer sa propre méthode

Comme nous l’avons vu précédemment, il ne faut pas prendre au pied de la lettre les indications affichées par le baromètre. Celles-ci doivent être analysées et remises dans un contexte plus général pour pouvoir servir de base à la réalisation de prévisions. Il y a un facteur à prendre également en compte pour affiner ses prévisions afin qu’elles soient au plus près de la réalité. Il s’agit du caractère « local » des phénomènes météorologiques. Les spécificités géographiques (relief, plans d’eau, etc.) jouent un rôle essentiel sur le comportement de l’atmosphère environnante. Ce qui sera valable à un endroit ne le sera pas nécessairement à un autre. Pour exemple, on peut citer le cas du Mistral qui souffle en rafales de secteur nord-ouest ou nord. Ce vent dit « catabatique » résulte d’une configuration synoptique bien particulière qui oblige l’air à s’engouffrer comme dans un « entonnoir » entre le Massif Central et les Alpes pour déferler sur la basse vallée du Rhône.

L’observation et le « bon sens paysan » sont donc de précieux alliés pour réaliser ses prévisions météo à partir d’un baromètre. Cet instrument, bien que simple à utiliser au premier abord, requiert en réalité un peu de pratique et d’expérience pour arriver à ses fins. Avec le temps, nul doute que vous arriverez à prévoir le temps des prochaines 24 heures sans avoir recours aux outils numériques ou aux médias d’information. Pour cela, point de miracle, juste un peu d’entraînement et de persévérance 😉

Si vous avez des questions ou bien si vous souhaitez partager votre expérience sur ce sujet, je vous invite à poster votre message dans le fil de commentaires ci-dessous.

 

Crédit photo « A La Une » : Rob Gallop (Flickr)

 

Partager :Share on Facebook175Share on Google+0Email this to someone
Recherches utilisées pour trouver cet article : comment lire un barometre,barometre 1013hpa,grand beau temps quelle pression atmosphérique,hpa beau temps,baromètre hpa,barometre et meteo,comment lire des hectopascal,Plus il y hectopascal,pression atmospherique et neige,modele barometre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *