Les 8 questions clés à se poser pour bien choisir sa station météo

Station météo domestique

Partager :Share on Facebook98Share on Google+0Email this to someone

Ça y est !

Vous vous êtes décidés à acheter une station météo domestique. Il ne vous reste plus qu’à choisir le modèle, le commander et l’installer une fois celui-ci réceptionné. Pour parvenir à faire votre choix, bon nombre d’entre vous utilisez Internet pour surfer sur les différentes boutiques en ligne.

Pourtant, plus vous consultez ces sites, plus vous semblez être perdu parmi toute la ribambelle de stations présentes sur le marché. Et vous vous rendez finalement compte qu’il vous reste encore une grande partie du chemin à faire avant de pouvoir profiter de votre nouveau jouet.

Beaucoup de personnes ressentent cette impression d’incertitude et d’hésitation qui font que la plupart du temps elles s’abstiennent de tout achat ou, encore pire, prennent une station sans vraiment savoir si elle fera l’affaire ou non. Elle se retrouvent alors vite déçues car le produit ne répond finalement pas à leurs attentes.

Je vais vous présenter dans cet article les éléments importants à prendre en considération pour bien choisir votre station météo afin que vous soyez satisfaits de votre achat. Les lignes qui suivent n’ont pas pour but de vous faire opter pour un modèle en particulier. Ce serait hors propos. L’intérêt est ici d’orienter votre choix vers une gamme de stations adaptée à vos besoins.

 

Bienvenue dans la jungle des stations météo

La raison pour laquelle je ne fais pas une liste exhaustive de stations est toute simple : il en existe une quantité astronomique ! Faites un tour par vous-même sur le site d’Amazon et vous vous rendrez compte que ces sites marchands en proposent plusieurs centaines. Et oui, rien que ça ! :)

La tâche est donc loin d’être simple et promet des longues heures d’études des possibilités offertes. Une astuce qui pourra vous aider quand vous avez à choisir un produit parmi un grand nombre, c’est de vous focaliser sur les « avis clients ». Cette remarque n’est d’ailleurs pas exclusive aux stations météo et peut s’appliquer à n’importe quel article disponible à la vente. Tous les sites e-commerce proposent un système de notations qui pourront alors aider les indécis grâce aux avis des autres clients. J’accorde pour ma part beaucoup d’importance aux commentaires des utilisateurs car je trouve que cela limite les mauvaises surprises.

S’il est tout bonnement impossible de faire un listing de toutes les stations météo (oui je sais je me répète !), on peut toutefois faire ressortir plusieurs types de stations destinées aux particuliers. On recense les catégories suivantes :

  • Les stations pour débutants
  • Les stations intermédiaires
  • Les stations pour confirmés
  • Les stations semi-professionnelles

 

Alors là… vous allez me dire :

« Ok, mais cela ne nous avance pas des masses ! »

Ce avec quoi je suis entièrement d’accord. Il y a plusieurs manières de classer les stations météo mais celle-ci a le mérite de les distinguer selon deux critères très importants pour l’acheteur à savoir le prix et le nombre de fonctionnalités proposées.

Les prix des stations pour débutants se situent entre 30 et 50€. Pour les stations intermédiaires, cela va en règle générale de 50 à 150€. Les stations pour confirmés quant à elles ont une fourchette de prix allant de 150 à 300€. Enfin au-dessus, on retrouve les stations dites « semi-professionnelles » dont le prix peut dépasser 1000€ pour les modèles les plus perfectionnés.

Concernant les fonctionnalités disponibles, cela dépend des marques et des modèles bien entendu mais il est possible de dégager une tendance qui sera à vérifier au cas par cas :

 

Type de station météoPrixFonctionnalités
Débutant30€ - 50€- Mesure de la température intérieure et extérieure, de la pression atmosphérique
Intermédiaire50€ - 150€- Fonctionnalités "Débutant"
- Mesure de l'hygrométrie intérieure et extérieure, des précipitations, de la force et direction du vent
Confirmé150€ - 300€- Fonctionnalités "Intermédiaire"
- Alerte canicule, gel, vent, orages
- Mesure de la qualité de l'air
Semi-profesionnelle> 300€- Fonctionnalités "Confirmé"
- Enregistrement et diffusion des données sur Internet
- Mesure de la radiation solaire et du rayonnement ultraviolet

Les deux critères que sont le prix et les fonctionnalités permettent de se faire une première idée de ce qui existe sur le marché mais cela est loin d’être suffisant.

 

Davis Vantage Pro 2

Station météo semi-professionnelle (Davis Vantage Pro 2) – Univers Météo

 

Choisir sa station météo en fonction de ses besoins

On en arrive au point le plus important qui méritera un peu de réflexion pour tous ceux qui souhaitent faire l’acquisition de leur joujou tant convoité. Certains seront peut-être impatients et n’auront pas le courage ou la motivation d’étudier les possibilités avec rigueur mais, croyez-moi, cela en vaut la peine.

Une station météo doit avant tout répondre à un besoin. Cela peut paraître évident et ça l’est effectivement ! Il convient de se poser les bonnes questions afin d’orienter votre choix sur du matériel qui vous conviendra sur le long-terme. Il n’y a rien de pire que de regretter un achat avec le temps. Dans ces moments là on se dit « aahh si j’avais pris plus le temps pour mieux choisir…« .

Les points abordés ci-dessous ne sont sans doute pas exhaustifs mais ce sont les principaux à mon sens, ceux pour lesquels il vous faudra trouver une réponse. Ainsi le risque de déception devrait être très faible 😉

 

1 – Quelles sont les données que je souhaite mesurer ?

Dans le domaine de l’observation météorologique, il existe plusieurs paramètres qu’il est possible de mesurer mais tous n’ont pas la même importance. Les découvertes scientifiques des siècles derniers nous permettent de faire de tels relevés grâce à des instruments d’une importance capitale. Ces 15 dernières années ont vu fleurir des stations météo performantes agrégeant les informations issues de ces capteurs ce qui a contribué à réduire de manière significative le matériel en rendant l’ensemble plus « portable ».

Voici les données météorologiques qu’il est possible de mesurer avec une station météo :

  • Température (°C / °F)
  • Point de rosée (°C / °F) et hygrométrie relative (%)
  • Pression atmosphérique (hPa / Mb)
  • Direction et vitesse du vent (m/s, kph, mph, nœuds)
  • Quantité de précipitations (mm)
  • Taux de CO2 (ppm)
  • Rayonnement solaire (W/m²)
  • Rayonnement ultraviolet (W)
  • Indice UV

 

Toutes les stations météo ne sont pas capables de mesurer la totalité de ces paramètres bien entendu. Les stations basiques (à moins de 50€) ne mesurent que les températures intérieures et extérieures et la pression atmosphérique. Pour une majorité de personnes ce sera amplement suffisant d’autant plus que les premiers prix proposent pour la plupart un module de prévisions sous la forme de pictogrammes qui donne une tendance pour les heures à venir.

Les passionnés quant à eux ne se contenteront pas d’aussi peu et orienteront leur choix vers une station plus évoluée. Les gammes « intermédiaires » et « confirmées » intègrent des capteurs mesurant l’hygrométrie, les précipitations, le vent et parfois le taux de CO2 présent dans l’air. Les stations haut de gamme sont quant à elles les seules à être pourvues de capteurs pouvant mesurer le rayonnement solaire ou ultraviolet.

Pour synthétiser, on peut dire que plus on monte en gamme, plus le nombre de paramètres mesurables et le prix augmentent.

 

Pyranometre

Le pyranomètre mesure le rayonnement solaire – Crédit photo : Smerikal

 

2 – Dans quelles conditions vais-je pouvoir installer ma station météo ?

C’est sans doute l’un des points les plus importants et pourtant c’est souvent celui qui est le plus négligé. L’installation des capteurs demande une attention toute particulière afin d’éviter d’avoir des mesures faussées. Il convient donc de prendre en compte l’environnement à disposition et de voir si celui-ci est compatible avec telle ou telle station météo. Acheter une station de plusieurs centaines d’euros alors que l’on est en appartement avec un unique balcon est complètement absurde. Je pense que vous serez d’accord avec moi 😉

Il existe des conventions pour placer convenablement ses capteurs météo. Celles-ci ont été énoncées par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) et sont assez strictes. Vous pouvez consulter ces normes sur ce lien. Il n’est pour autant pas nécessaire de les respecter au pied de la lettre. Seuls ceux souhaitant faire intégrer leur station à des réseaux de mesures météo devront suivre ces recommandations avec rigueur.

Ceci dit il faut faire attention à certaines règles de base pour ne pas voir ses mesures complètement biaisées par un mauvais emplacement des sondes. Voici les plus importantes :

  • La sonde thermométrique doit être absolument à l’ombre entre 1.50m et 2m au-dessus d’un sol végétalisé (herbe) ; Ou mieux, dans un abri météo disposé en plein soleil
  • Le pluviomètre doit être à l’horizontale et le plus éloigné possible de bâtiments ou d’arbres
  • L’anémomètre doit être installé idéalement sur un mât à 10m de hauteur (ou à défaut à 2m) et éloigné de tout obstacle pouvant perturber la circulation de l’air ; il est aussi possible de le fixer 2m au-dessus du toit (sur l’antenne TV par exemple)

 

Là encore, il faut faire preuve de bon sens et ne pas investir son argent dans une bête de course que l’on ne pourra pas installer de façon optimale du fait de la configuration des lieux.

 

Anémomètre à coupelles

Anémomètre à coupelles – Crédit photo : Phil Thomas

 

3 – Quel est le prix que je suis prêt à mettre pour l’acquisition de ma station ?

Le prix est aussi un critère important. Comme on l’a vu plus haut, la fourchette de prix est très large et commence à quelques dizaines d’euros pour dépasser allègrement les 1 000€. On peut avoir du mal à concevoir une telle différence de prix et c’est tout à faire normal au premier abord.

En fonction du nombre de fonctionnalités proposées, le prix ne sera le même c’est une évidence. Mais cela ne s’arrête pas là comme on va le voir juste après. Le prix sera souvent l’élément qui fera pencher la balance pour une station ou pour une autre et qui permettra de trancher de manière définitive. Il sera aussi étroitement lié à l’investissement en termes de motivation que vous souhaitez mettre dans ce projet.

 

4 – De quelle précision ai-je besoin ?

Quand on parle de précision pour les stations météo, on fait référence à 2 choses :

  • La précision affichée sur la console de la station
  • La précision de mesure des capteurs

En règle générale, elles vont de pair. Plus les capteurs sont aptes à mesurer les paramètres avec précision, plus les valeurs affichées sont précises. Tous les capteurs sont concernés par ces problématiques de précision de mesures.

Le cas le plus évident est celui de la sonde thermométrique. Les stations les plus basiques relèvent la température à 0.5°C près quand celles un peu plus perfectionnées la mesurent au dixième de degré. Il en est de même pour le pluviomètre où la précision varie entre 0.2 et 1mm. Pour les mesures du vent, les anémomètres affichent tous la vitesse au km/h près. Par contre on notera des différences au niveau du « pas de mesure » où les capteurs les plus performants mesurent le vent toutes les 2.5s contre 60s voire plus pour les moins évolués. Enfin concernant la pression atmosphérique, la précision varie entre 0.1 hPa et 1 hPa suivant les modèles de stations météo.

 

Capteurs météo

Les différents capteurs de la station en situation – Crédit photo : Les Chatfield

 

5 – Connaître les prévisions sur plusieurs jours est-il important pour moi ?

Si vous êtes allergique aux bulletins météo diffusés par les médias, sachez qu’il est possible d’avoir des prévisions pour votre localité directement sur votre station météo. La plupart des stations sont reliées par une connexion par ondes radio à des centres d’informations météorologiques (Météo France ou d’autres prestataires) qui communiquent automatiquement la tendance pour les jours à venir. Les modèles les plus simples donnent une prévision pour les prochaines 24h mais il en existe d’autres qui affichent des pictogrammes pour les 3, 4 ou 5 prochains jours.

 

Station météo LaCrosse WD 6000

Prévisions à 5 jours – Baroland

 

6 – Ai-je besoin d’une station avec alarme ?

Une station avec alarme, qu’est ce que c’est ? Je ne fais pas référence ici à la fonction réveil mais à des alarmes en lien avec les relevés météo effectués par la station. Les stations d’entrée de gamme ne disposent pas en règle générale de ce type d’alarmes. Il faut donc opter pour des stations plus élaborées à partir de 100€ qui proposent des alertes sur les événements suivants :

  • Canicule
  • Gel
  • Vent
  • Orages

Les 3 premières alarmes (canicule, gel et vent) sont directement reliées au système de mesure via le thermomètre ou l’anémomètre tandis que les alertes orages sont émises par des centres de prévisions et transférées aux stations météo par un signal RF ou par Internet. Ces stations seront appréciées par les particuliers amateurs de jardinage pour qui le gel peut avoir des effets néfastes sur les cultures de légumes ou de fruitiers.

 

7 – Est-ce que j’ai pour intention d’exploiter les données récoltées ?

Mesurer les paramètres météorologiques c’est bien, les partager c’est mieux !

De plus en plus de stations proposent un module de connexion pour raccorder la console à un ordinateur par un petit boîtier que l’on appelle un enregistreur de données ou « datalogger ». Concrètement les données sont recueillies en temps réel par l’enregistreur pour ensuite être diffusées sur un site Internet ou bien pour être stockées dans le cloud.

Mais attention, seules les stations semi-professionnelles proposent cette fonctionnalité. Les autres stations n’offrent généralement que l’enregistrement des valeurs minimales et maximales au sein même de la console.

 

Datalogger WeatherLink

Datalogger WeatherLink – Davis Station Météo

 

8 – Est ce que j’ai besoin d’une intégration à ma domotique ?

Là on touche le Saint Graal ! On s’adresse maintenant aux geeks et aux mordus de domotique qui ont placé des capteurs (pas que météorologiques !) partout dans et en dehors de leur maison. Si cela peut paraître un peu « too much », laissez-moi vous donner quelques cas d’utilisation concrets qui font que l’intégration d’une station météo dans un réseau domotique prend tout son sens.

En cas de coup de vent, au-delà d’un certain seuil, il peut être prudent de commander la fermeture automatique des volets pour protéger les fenêtres d’éventuels débris qui pourraient venir les percuter. Toujours avec les volets mais dans une autre configuration, on pourrait très bien imaginer leur fermeture en cas de fortes chaleurs pour constituer un bouclier thermique en préservant au mieux la fraîcheur à l’intérieur. Il est aussi envisageable de coupler l’arrosage automatique avec les capteurs de précipitations et de rayonnement solaire pour optimiser les créneaux horaires d’arrosage des massifs de son jardin.

Comme on peut le constater, ce ne sont pas les possibilités qui manquent. Il suffit juste d’avoir un peu d’imagination. Ce genre de système s’adresse en tout cas aux bricoleurs et aux bidouilleurs adeptes du « Do It Yourself » (DIY). Les solutions « clés en main » se font encore rares mais elles devraient connaître un succès fulgurant dans le futur si les prix restent abordables. Les stations météo connectées commencent d’ailleurs à percer avec notamment la station NetAtmo qui dispose d’une API pour réutiliser les données recueillies par ses capteurs. Pour les stations « non connectées », il faudra plonger les mains dans l’électronique en couplant sa station météo avec un micro-ordinateur comme un Raspberry Pi par exemple. Le net regorge de tutoriels excellents à ce sujet que je vous invite à consulter.

 

Station Météo Netatmo

Station météo connectée Netatmo – Crédit photo : Sdu7cb

 

Résultat des courses

A ce stade vous devriez en principe y voir un peu plus clair concernant les critères à prendre en compte pour choisir votre station météo. La liste que j’ai dressée n’a pas la prétention d’être exhaustive mais elle donne un aperçu des questions importantes à se poser quand on souhaite faire l’acquisition de ce type de matériel.

Une fois que vous avez ciblé le style de station qui vous convient, il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans l’étude des différents modèles et de choisir celui qui répond le mieux à vos besoins. Je vous conseille de comparer les différentes marques car toutes ne se valent pas. Les marques les plus connues (et reconnues) dans ce secteur sont Oregon Scientific, La Crosse Technology et Davis Instruments. Nul doute que vous y trouverez votre bonheur :)

N’hésitez pas à partager vos remarques ou avis dans le fil de commentaires juste en dessous de l’article 😉

 

Crédit photo « A La Une » : Erik Forsberg (Flickr)

 

Partager :Share on Facebook98Share on Google+0Email this to someone
Recherches utilisées pour trouver cet article : station meteo lacrosse choisir,comment choisir station meteo,station météo comparer,choisir station meteo,bien choisir une station meteo,que choisir station meteo,station meteo ufc que choisir,comparatif station meteo professionnel,station météo professionnelle complete test comparatifs,station météo pour particulier

13 commentaires

  • Bonjour,

    À la Réunion (et donc dans les régions tropicales), où l’exposition aux UV peut-être très forte et les taux d’humidité assez constamment élevés, nous commençons à avoir un certain retour sur quelques marques.
    Lacrosse et Oregon proposent du matériel grand public très attractif, mais la durée de vie de l’électronique des capteurs extérieurs n’excèdent rarement 2 ans (et dans la majorité des cas, à peine un an). C’est un constat fait sur plusieurs dizaines d’installation et des gammes diverses de ces marques. A priori, ce la viendrait principalement de l’électronique embarquée qui n’est pas « tropicalisée » (les condensateurs finissent par être attaqués par la corrosion), mais il y a aussi eu des cas de plastiques qui deviennent « cassants » à force d’exposition au soleil.

    À voir si cela évolue favorablement avec les nouvelles gammes, mais en attendant, c’est un investissement à risque dans les régions tropicales.

    • Bonjour Yab Sinjo,

      Merci pour ce retour d’expérience :)

      Effectivement les zones tropicales sont soumises à des conditions météorologiques assez néfastes pour l’électronique. Toutefois je ne pensais pas que cela pouvait réduire à ce point la durée de vie des capteurs.

      J’imagine que les marques concernées sont au fait de ces désagréments car même si ce matériel a été conçu dans un milieu « tempéré », celui-ci doit pouvoir être déployable partout quel que soit l’endroit.

      Après il faut faire appel à des capteurs de meilleure qualité (et donc plus chers) que ceux actuellement proposés. Des stations météo sont en place et fonctionnent bien dans des conditions extrêmes (Antarctique par exemple), il n’y a pas de raison qu’elles ne fonctionnent pas dans les zones tropicales 😉

      En attendant, il est possible de se tourner vers des stations météo « semi-professionnelles » mais cela a pour conséquence de faire exploser le budget.

  • Bonjour Pierre,

    Pour ma part, l’intérêt premier d’une station météo pour le monsieur tout le monde que je suis serait de faire des prévisions (24h étant déjà très bien). Si j’ai bien compris ton article, au final, les stations de ce type ne font aucune analyse des données locales de la station, mais récupère le bulletin de Mme Laborde :)

    C’est finalement un peu décevant et bon signe pour le métier de météorologue :)
    Avec le recul, je me demande quel est l’intérêt pour le grand public d’avoir une station météo haut de gamme, si elle ne donne que des infos qu’à l’instant t. Un thermomètre sur la terrasse, un pluviomètre bien placé et un anémomètre, tous de qualité, ferait le même job pour probablement moins cher. Certes on a pas toutes les infos centralisées sur un même écran et il faut dans ce cas mettre son bonnet pour s’apercevoir qu’il fait -1°C sur la terrasse :)

    un peu frustrant non ? Quel est ton avis sur la question ?

    Merci

    • Bonjour Jean-Christophe,

      Il existe plusieurs types de stations météo « bon marché » qui proposent des prévisions directement sur la console pour les prochains jours (jusqu’à J+5 parfois). Mais ces prévisions émanent en effet directement de centres météorologiques et n’exploitent pas les mesures de la station.

      Pourquoi ?
      Parce que si l’on a besoin des mesures d’observations pour effectuer des prévisions, l’intégration et l’exploitation de ces mesures ne sont pas aussi simple que cela.

      Les prévisions sont faites numériquement par des modèles mathématiques « tournant » sur des supercalculateurs. Ces modèles prennent en entrée les observations faites par les stations météo appartenant à des réseaux de mesures homologués.

      Il y a donc deux principales problématiques qui font que les données des stations amateurs dont tu fais référence ne sont pas exploitées :
      – Comment garantir que les mesures faites par ces stations soient fiables ? (l’emplacement des capteurs est important et doit respecter un certain nombre de normes qui sont parfois contraignantes)
      – La simulation permettant d’obtenir des prévisions numériques du temps est un processus très coûteux en termes de temps et de moyens informatiques

      C’est la raison pour laquelle les prévisions numériques ne sont réalisées (pour la majorité) que par des centres météorologiques qui disposent de moyens considérables.

      Ceci dit on commence à tendre vers la prévision réactualisée en quasi temps réel grâce aux progrès réalisés en informatique. L’avènement du cloud computing et des objets connectés permettent de réquisitionner à la demande des ressources possédant une grosse puissance de calcul. Je te conseille de regarder du côté du projet Wezr.co qui est en passe d’être lancé et qui illustre bien mon propos.

      Je suis persuadé que les 10 prochaines années permettront de réaliser de grandes prouesses dans ce domaine.
      Pour moi les principaux enjeux sont l’intégration des mesures amateurs dans le processus de prévision numérique du temps pour améliorer la fiabilité et la capacité à actualiser ces prévisions en temps réel.

      Pour en revenir à ton interrogation, il est vrai qu’acquérir une station météo haut de gamme quand on est un citoyen lambda n’apporte pas grand chose. Il faut vraiment être passionné pour se lancer là dedans, je ne vais pas te le cacher 😉
      Dans la majorité des cas, une station d’entrée ou de moyenne gamme suffit et permet de centraliser toutes les mesures sur un seul et même écran :)

      Pierre

  • je cherche à acheté une station fiable qui dure car ma première les capteurs ont mal fonctionné a peine 2 ans la ws 2800 it de la crosse je pouvais récupérer les données et les exporter sur excel pour l instant je penche sur la l orégon wmr 300 qui est pas mal d ‘ailleurs en promo actuellement et j hésite entre la net NETATMO mais je voulais savoir si je pouvais garder les historique sur plusieurs année et les explotés
    je recherche d ‘ailleurs des témoignage

    merci de m ‘aider

    • Bonjour Jean-Louis,

      Il n’y a rien d’indiqué à priori dans la documentation concernant l’historique mais j’imagine qu’il n’y a pas de limite de temps. Personnellement, je possède la station depuis 2 ans et j’ai toujours accès aux premières mesures 😉

      Pierre

  • Bonjour je voudrais acheter une station météo mais je ne sais toujours pas quoi choisir difficile àvéc tout les modèle différents pouvez vous m’aider
    Merci

    • Bonjour Marion,

      Tout d’abord, avant de se pencher sur tel ou tel modèle, il est important de définir un budget concernant cette acquisition. Il y a des stations météo pour des petits ou des gros budgets. Les moins chères coûtent une petite cinquantaine d’euros et cela peut dépasser le millier d’euros pour les stations semi-pro.

      L’autre point essentiel est de savoir dans quelles conditions sera installée cette station ? On ne raisonne pas de la même manière quand on habite en appartement ou en maison. Vous devriez trouver quelques infos / pistes qui pourraient vous aider dans cet article : leguidemeteo.com/installation-station-meteo/

      Difficile donc de répondre en l’état à votre question sans préciser ces points cruciaux :)

  • Bonjour,

    Je recherche une première station météo donc pas trop chère, avec pour fonction juste la température et l’hygrométrie relative. Je suis en appartement pas besoin d’une station haut de gamme, mais j’ai une contrainte celle d’avoir plusieurs capteurs d’intérieur. Y a t il une référence en particulier, parce que je m’y perds dans toute les références existantes.

    Merci par avance

  • Bonjour, merci pour tous les conseils au dessus. Quand à moi je cherche une station pour suivre mn jardin, avec enregistrement et mémoire des températures exténuées. Simple, sans trous à percer ou quoi que ce soit à bricoler. Le plus serait l’alerte gel et canicule. Avez vous une suggestion ?
    J’oscille pour le prix entre 50 et 100 €, selon les fonctionnalités.
    Merci par avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *