Comment reconnaître n’importe quel nuage ?

Nuage

Partager :Share on Facebook274Share on Google+0Email this to someone

Observer le ciel en fascine plus d’un. Nous regardons plusieurs fois par jour le ciel par simple réflexe. Si la plupart ne s’en rendent même pas compte, certains passent de nombreuses heures à le scruter par plaisir ou pour y déceler des informations intéressantes. La raison pour laquelle le ciel est autant observé est sans aucun doute la présence des nuages pouvant être par nature très différents les uns des autres.

Mais ne vous êtes-vous jamais demandé comment s’appelait un nuage en particulier ? Si tout le monde (ou presque) est apte à reconnaître un cumulus, en est-il autant pour les autres types de nuages ?

Rien n’est moins simple que d’apprendre à nommer en un clin d’œil n’importe quel nuage. Même pour le passionné que je suis, c’est loin d’être évident dans certains cas. Mais avec quelques conseils et pas mal de pratique, on peut y arriver par soi-même sans trop de problèmes. Dans cet article, je vais vous partager les bases à connaître ainsi que des conseils fondés sur ma propre expérience dans ce domaine.

 

Mais au fait… c’est quoi un nuage ?

Je pourrais m’en tenir à la définition faite par Wikipédia en la paraphrasant mais cela n’aurait pas grand intérêt, ni pour vous chers lecteurs ni pour moi. Alors je vais me contenter de vous donner mon interprétation qui se veut des plus simples.

 

Un nuage est la représentation visible de minuscules gouttelettes d’eau ou de cristaux de glace, en suspension dans l’atmosphère, issues de la condensation de la vapeur d’eau présente dans l’air.

 

Cela semble simple dit de cette manière mais nous allons voir que derrière cette notion de vapeur d’eau se cache différentes sortes de nuages en fonction de l’altitude à laquelle ils se trouvent. L’autre chose importante à savoir est que les nuages se forment par le refroidissement d’une masse d’air. A partir d’un certain stade, celle-ci se condense et produit de la vapeur d’eau qui devient alors visible depuis la surface de la terre. Je ne m’aventure pas plus loin concernant les aspects techniques car ils ne sont pas nécessaires à la bonne compréhension de ce qui suit 😉

 

A quoi cela sert-il de les identifier ?

 

« Dis-moi, c’est quoi comme nuage ? Et celui-là ? »

 

Si vous êtes passionné de météorologie, vous avez sans doute déjà vécu cette situation au moins une fois. Être catalogué de « Monsieur Météo » implique obligatoirement que ce genre de questions vous soient posées. Ne vous est-il jamais arrivé de vous retrouver bien embêté face à une telle question quand la réponse n’est pas aussi évidente que ça ? Personnellement, cela m’est déjà arrivé dans le passé et encore parfois aujourd’hui.

Si certains apprennent tous les types de nuages pour épater la galerie et pour être perçus comme des experts des nuages (et de la langue latine !), il y a toutefois un réel intérêt à les identifier précisément. Outre leur aspect esthétique qui peut parfois être magnifique et qui ravit les photographes de plein air, les nuages nous fournissent une indication précieuse sur l’évolution du temps pour les prochaines heures.

Je fais référence ici aux « types » de nuages mais pour être tout à fait exact, il est préférable de parler de « genres » pour respecter les termes employés dans la classification initiée Luke Howard et qui est régulièrement mise à jour par l’OMM.

 

Classification nuages

Classification des nuages – Intellicast

 

Les différents genres de nuages

Avant de lister l’ensemble des genres, il est intéressant de savoir qu’il existe une classification simplifiée des différentes catégories de nuages : c’est la classification selon l’altitude.

Les nuages se forment dans toute l’épaisseur formée par la troposphère (entre 0 et 10km environ). Cette couche peut être scindée en 3 parties que l’on appelle « étages » et dans lesquels on retrouve des nuages avec des formes spécifiques :

 

ÉtagePréfixe du nomAltitude moyenne de la base (m)
BasStrat...Entre 0 et 2 000
MoyenAlto...De 2 000 à 6 000
HautCirr...A partir de 6 000
Extension verticaleCumul...De 500 à 6 000

 

On notera dans ce premier tableau le cas particulier des nuages à extension verticale qui occupent plusieurs étages.

 

La classification par genre va elle un peu plus dans le détail en spécifiant les différentes formes de nuages pour chaque étage :

 

Nuages de l'étage inférieurNuages de l'étage intermédiaireNuages de l'étage supérieurNuages à extension verticale
Stratus (St)
Nimbostratus (Ns)
Stratocumulus (Sc)
Altostratus (As)
Altocumulus (Ac)
Cirrus (Ci)
Cirrostratus (Cs)
Cirrocumulus (Cc)
Cumulus (Cu)
Cumulonimbus (Cb)

 

Cirrus (Ci)

Les cirrus sont des nuages de très haute altitude composés de cristaux de glace et formant des filaments blancs en « virgule ».

 

Cirrus

Crédit photo : Hehaden

 

Cirrocumulus (Cc)

Les cirrocumulus sont disposés en bancs ou en nappes et forment des granules de petite taille disposées de façon plus ou moins régulière.

 

Cirrocumulus

Crédit photo : Andreas Christen

 

Cirrostratus (Cc)

Les cirrostratus forment un voile blanchâtre et transparent ayant un aspect fibreux et pouvant faire l’objet de phénomènes de halo comme c’est le cas sur la photo.

 

Cirrostratus

Crédit photo : Chapstickaddict

 

Altocumulus (Ac)

Les altocumulus sont disposés en bancs ou en nappes et sont de couleur blanche ou grise avec un aspect très souvent ondulé.

 

Altocumulus

Crédit photo : Andreas Christen

 

Altostratus (As)

Les altostratus forment une couche nuageuse grise avec un aspect fibreux ou uniforme et ne présentant pas de phénomènes de halo (contrairement aux cirrostratus).

 

Altostratus

Crédit photo : Nicholas A. Tonelli

 

Nimbostratus (Ns)

Les nimbostratus se présentent sous la forme d’une couche épaisse et sombre masquant complètement le soleil. Leurs contours sont difficilement identifiables sous les précipitations.

 

Nimbostratus

Crédit photo : Nicholas A. Tonelli

 

Stratocumulus (Sc)

Les stratocumulus forment une couche ou nappe de nuages à la fois gris et blanchâtres ayant la forme de galets ou de rouleaux.

 

Stratocumulus

Crédit photo : Andreas Christen

 

Stratus (St)

Les stratus se présentent sous la forme d’une mince couche nuageuse de basse altitude, relativement uniforme et pouvant donner de faibles précipitations.

 

Stratus

Crédit photo : Widnr

 

Cumulus (Cu)

Les cumulus sont des nuages denses de couleur blanche aux contours bien dessinés, séparés les uns des autres et avec une face supérieure bourgeonnante.

 

Cumulus

Crédit photo : Nicholas A. Tonelli

 

Cumulonimbus (Cb)

Les cumulonimbus sont des nuages denses à forte extension verticale avec une partie supérieure lisse en forme d’enclume.

 

Cumulonimbus

Crédit photo : Final Gather

 

Faciliter la reconnaissance

Sur les clichés présentés au-dessus, on ne retrouve à chaque fois qu’un seul genre de nuage. Si cela simplifie la reconnaissance, la réalité est différente car on se retrouve bien souvent avec un ciel présentant un assemblage de nuages de différents étages ce qui complique leur reconnaissance.

De manière générale, la méthode la plus simple et la plus efficace est de garder en tête la classification selon l’altitude. Commencez par vous demander si le nuage que vous observez est haut dans le ciel ou pas. Estimer l’altitude quand on n’a pas l’habitude n’est pas évident mais cela vient avec l’expérience. En segmentant ainsi, on arrive à isoler des groupes de nuages dans leurs étages respectifs ce qui restreint alors le choix. Après il ne reste plus qu’à porter son attention sur la forme et l’aspect de ces nuages pour déterminer leur genre.

 

Cirrocumulus

Cirrocumulus dans le ciel de Zagreb (Croatie)

 

En parlant de forme, voici quelques moyens mnémotechniques que j’utilise et qui regroupent les caractéristiques d’étage et de forme :

  • Si les nuages forment une couche dense et compacte, alors quel que soit l’étage leur nom contient la racine latine « stratus » (ex : cirrostratus, altostratus, stratus)
  • Si les nuages ont des formes facilement identifiables et sont distincts les uns des autres, alors leur nom contient la racine latine « cumulus » (ex : cirrocumulus, altocumulus, cumulus)
  • Si les nuages présentent les 2 caractéristiques précédentes, alors ils combinent fort logiquement les 2 racines latines (ex : stratocumulus)
  • Si les nuages sont porteurs de pluie, alors leur nom contient la racine latine « nimb » (ex : nimbostratus, cumulonimbus)

 

Si cela vous semble compliqué au début, c’est tout à fait normal. Il est facile de se tromper surtout quand on note la présence de plusieurs genres de nuages. Il faut reconnaître aussi que certains ont beaucoup de ressemblances ce qui n’aide pas vraiment. C’est par exemple le cas pour les cumulus et les stratocumulus dont la différence est parfois assez subtile.

Si vous séchez sur un nuage en particulier ou bien s’il y en a tellement qu’il est compliqué de les distinguer un à un, sachez qu’il existe sur Internet des sites et des forums qui peuvent vous aider à trouver le nom recherché.

Voici une petite liste de ressources pratiques :

 

Stratocumulus lacunosus

Stratocumulus lacunosus – Le Mans (France)

 

Pour aller plus loin

Si vous êtes passionné par le sujet et que vous souhaitez devenir incollable sur les nuages, sachez que leur classification ne s’arrête pas là. Après les genres, on peut également parler de variétés ou d’espèces qui sont utilisées pour préciser les caractéristiques de chaque nuage. Je vous laisse le soin de creuser le sujet dès maintenant si vous souhaitez en savoir plus. Je ferai un article prochainement sur ces aspects pour compléter celui-ci.

Pour vous améliorer en reconnaissance de nuages, il n’y a pas de secret : il faut pratiquer ! Je vous conseille de vous entraîner régulièrement, si possible tous les jours. Pour rendre la chose un peu plus attrayante, vous pouvez le faire sous la forme d’un jeu. Dès que vous regardez le ciel, essayez de deviner les nuages qui le composent. Et pour vérifier, n’hésitez pas à utiliser les ressources sur Internet qui sont nombreuses :)

 

Et vous, vous arrive-t-il d’observer le ciel afin de trouver le nom de chaque nuage ? N’hésitez pas à partager vos expériences et vos astuces dans le fil de commentaires en dessous de l’article 😉

 

Photo « A La Une » : Moll’s Gap (Co. Kerry – Ireland)

 

Partager :Share on Facebook274Share on Google+0Email this to someone
Recherches utilisées pour trouver cet article : reconnaitre les nuages,RECONAITRE LES NUAGES,apprendre le nom des nuages,comment reconnaitre les nuages,connaitre les nuages,nuage apprendre le guide meteo,lire les nuages,lire dans les nuages,jeu reconnaitre les nuages,je cherche une application pour reconnaître les nuages

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *